La prime à la conversion est une des aides financières pour l’achat d’une voiture électrique. Dans le cadre du Plan de relance de l’économie, et dans la continuité du Plan de soutien à la filière automobile, le gouvernement a mis en place un nouveau barème pour l’achat d’une nouvelle voiture en remplacement d’un ancien véhicule. Les objectifs ayant été atteint, la prime à la conversion revient.

Quel est le montant de la prime à la conversion à partir du 1er juillet ? Suis-je éligible ? Comment en bénéficier ? Nous vous expliquons tout.

Prime à la conversion à partir du 1er août 2021 : conditions d’éligibilité

Les conditions d’éligibilité à la prime à la conversion pour les véhicules propres évoluent :

  • le véhicule mis à la casse doit être de catégorie Crit’Air 2 ou plus (essence immatriculé avant 2006 ou diesel immatriculé avant 2011).
  • le véhicule doit être une voiture 100% électrique ou un hybride rechargeable avec plus de 50 km d’autonomie.

Que la voiture soit électrique ou un hybride rechargeable, les critères sont :

  • le véhicule doit être une voiture particulière (VP) ou une camionnette (CTTE).
  • le véhicule peut être acheté ou loué dans le cadre d’un contrat d’une durée minimale de 2 ans.
  • le véhicule doit avoir un coût d’acquisition inférieur ou égal à 60 000€ TTC. 

Il existe un autre barème pour l’achat d’un véhicule thermique Crit’Air 1 mais nous ne le détaillons pas ici. Toutes les informations sont disponibles sur le site du gouvernement.

Différents niveaux de prime sont définis en fonction du revenu fiscal de l’acquéreur : inférieur à 6 300 € par part, compris entre 6 300 € et 13 489 € par part pour un “gros rouleur”, supérieur à 6 300 € par part.

CONSEILS DE GURU

Pour la prime à la conversion, un gros rouleur est une personne dont le trajet domicile-travail est supérieur à 30 km par jour ou à 12 000 km par an. 

Barème de la prime à la conversion juillet 2021

Toute voiture achetée ou louée à partir du 1 juillet 2021 bénéficie du barème applicable entre le 1er juillet 2021 et le 31 décembre 2021.

Voici le montant total de la prime à la conversion pour une voiture électrique ou hybride rechargeable commandée à partir du 1 juillet 2021 :

Revenu fiscal inférieur à 6 300 € « Gros rouleur » avec un revenu fiscal compris entre 6 300 € et 13 489 € « Gros rouleur » avec un revenu fiscal supérieur à 13 489 € Supérieur à 6 300 € (sans être un gros rouleur)
5 000 € 5 000 € 2 500 € 2 500 €

CONSEILS DE GURU

La prime est doublée pour les ménages dont le revenu de référence par part est inférieur à 13 489€. 

L’aide est versée au maximum une fois par personne jusqu’au 1er janvier 2023.

A noter que lorsqu’il est plus avantageux, le montant de l’aide en vigueur avant juillet 2021 reste applicable à un véhicule neuf commandé ou loué avant le 30 juin 2021 inclus, si sa facturation ou le versement du 1er loyer intervient au plus tard le 30 septembre 2021.

Maintien d’avantages exceptionnels mis en place le 1er juin 2020

Des avantages mis en place le 1er juin 2020 restent valables après le 1er juillet 2021 :

  • La prime à la conversion peut être cumulée avec le bonus écologique.
  • La surprime de 1 000 € pour les personnes résidant ou travaillant dans une “zone faible émission” ou ZFE est maintenue, il faut la demander à la collectivité territoriale.
  • Le rétrofit, c’est-à-dire la conversion d’une voiture thermique en électrique, reste éligible à la prime à la conversion.

En conclusion, la nouvelle prime reste encourageante pour l’acquisition d’un véhicule propre. Elle montre la volonté du gouvernement de soutenir le développement des voitures électriques. Comme les subventions pour l’installation de bornes de recharge, elles doivent persister pour que la mobilité électrique s’installe de manière durable.

Vous souhaitez bénéficier de la prime à la conversion mais hésitez pour choisir votre future voiture électrique ? Notre guide des SUV 100% électriques et notre guide des citadines 100% électriques devrait vous aider à faire un choix.