L’électrique commence à devenir la mode chez les constructeurs de camions. La raison de cette tendance se justifie par le fait que les camions sont assez polluants. Sans produire aucune émission de gaz d’échappement et en faisant moins de bruit, passer à l’électrique donne la possibilité de récupérer et de livrer les marchandises dans des endroits où les camions ordinaires ne peuvent pas aller : entrer et sortir des zones où des restrictions de circulation ont été mises en place ou encore pénétrer directement dans des entrepôts couverts plutôt que de rester à l’extérieur. Cet article répond à toutes les interrogations que vous pouvez avoir sur les camions électriques: 

  1. Fonctionnement des camions électriques
  2. Comment choisir un camion électrique ? 
  3. Avantages pour les camions électriques
  4. Questions fréquentes sur les camions électriques : budget, autonomie, conduite

Comment fonctionnent les camions électriques ?

Caractéristiques techniques des camions électriques

Un camion diesel utilise des moteurs 6 ou 8 cylindres avec une consommation élevée ; dans un camion électrique la chaîne cinématique devient électrique et les réservoirs de 400 à 600 litres de diesel sont remplacés par des pack de batteries. Le pack de batteries lithium-ion est de 2 à 6 selon le type, allant de 200 kWh à 540 kWh. 

Les camions disposent, dépendant des essieux moteurs, d’un ou deux, voire exceptionnellement trois, moteurs électriques et d’une boîte de vitesses électrique à deux rapports. Un seul moteur produit environ 200 kW (268 ch) et 485 Nm de couple ; en en combinant plusieurs on arrive jusqu’à 600 kW (816 ch) et 2400 Nm. Avoir une boîte à deux vitesses permet de mieux exploiter au maximum la plage du moteur et d’avoir une distribution de puissance très régulière et homogène. La puissance motrice est donc au niveau des meilleurs poids lourds diesel. 

Comment effectuer la recharge d’un camion électrique ? 

Ceci est similaire aux meilleures voitures électriques en 800 volts avec un chargement en courant alternatif (AC) de 22 kW et en courant continu (DC) jusqu’à 350 kW 

Avec un camion électrique standard, recharger 80 % de l’autonomie prend 90 minutes sur un chargeur DC ultrarapide avec une prise CCS2. Sur une borne de recharge AC 22 kW, cela prend de 9,5 à 11 heures.  

Les temps de repos de 45 minutes tous les 4h30 pour les chauffeurs ou l’arrêt pour (dé)chargement du fret sont les moments idéaux pour recharger les camions en journée. La nuit,  ils peuvent être branchés pour recharger dans l’entrepôt. 

Pourquoi choisir un camion électrique ? 

La technologie des batteries s’améliore et de meilleures infrastructures de charge sont en cours de développement ; chaque année une gamme plus large de camions permet à d’avantage de missions de transport d’être 100 % électrifiées. Camions utilitaires, service de propreté, camions de service ou de chantier et poids lourds, dans chaque gamme l’offre des constructeurs s’étoffe. 

Moins de contraintes en ville grâce aux camions électriques 

Avec le camion entièrement électrique, il est déjà possible aujourd’hui d’effectuer aussi des tâches de distribution lourde, sans émissions et en silence jour et nuit sans déranger personne. Avec des autonomies de 200 km incluant le fret chargé, il s’avère absolument réaliste pour les livraisons en ville et en périphérie. On estime que ces camions pourraient déjà remplacer 45 % des transports de marchandises en Europe. 

De nombreuses possibilités d’utilisation des camions électriques déjà aujourd’hui

Le camion électrique est aussi perçu comme une réalité pour évoluer dans des zones comme les Zone Basse/Faible Émission ou avec des restrictions de circulation. Les camions électriques sont adaptés à la distribution, à la collecte des ordures, au transport lié à la construction et à d’autres applications en milieu urbain. Dans le cadre du transport urbain et de la collecte des ordures, l’accent est plus mis sur le transport de charges lourdes que sur la couverture de grandes distances. La capacité des batteries peut être optimisée pour trouver un bon équilibre entre capacité de charge et rayon d’action. Ceci forme la base d’un transport efficace et rentable, et veille à limiter l’impact sur l’environnement. 

Les camions électriques, le futur du transport 

Le marché des camions électriques n’est encore qu’à ses débuts, son expansion ne fait que commencer et de nombreux aspects sont à améliorer dont l’accès à la recharge. L’Association des constructeurs automobiles européens (ACEA) estime qu’environ 10 000 camions électriques de moyen tonnage (3,5 à 16 tonnes) et 30 000 camions de plus de 16 tonnes seront en circulation en Europe dès 2025, sous réserve qu’existe le réseau de points de charge nécessaire. En 2030, la flotte livrée serait de 70 000 unités de moyen tonnage et 200 000 de gros gabarit. 

Selon McKinsey, les camions électriques auront besoin de 279 000 bornes de recharge d’ici à 2030. Alors que 84 % seront directement situées au niveau des pôles logistiques, 36 000 devront être déployées le long des principaux corridors autoroutiers.  

Différents types de camions électriques pour répondre à tous les besoins des entreprises

Il existe aujourd’hui des versions électriques de tous types de camions ou véhicules industriels. Voici les caractéristiques des principaux véhicules industriels électriques : 

VéhiculeUsageAutonomiePuissanceCapacité de                   chargeBatteries
Tracteur : 4×2 ;   6×2 ; 6×4 Transports de ville en ville, nourriture, biens de consommation, fournitures industriellesJusqu’à 300 Km490 kW (657ch)27 tonnes de charge utile540 kWh
Porteur : 4×2 ; 6×2 ; 6×4 ; 8×2 ; 8×4 Transport de conteneurs, livraisons d’épicerie de grande capacité, services de grue dans des environnements urbains très fréquentés Jusqu’à 380 Km490 kW (657ch)27 tonnes de charge utile540 kWh
Camion-benne : 6×4 ; 8×4Bâtiment et construction en milieu suburbainJusqu’à 320 Km490 kW (657ch)23 tonnes de charge utile300 kWh
Camion fourgonConstruction légère, collecte des déchets ou livraisons en centre-ville avec beaucoup de différents arrêts et démarrages Jusqu’à 200 Km300 kW (402ch)6 tonnes de charge utile200 kWh
Camion fourgon compact Petites livraisons en espaces très restreints Jusqu’à 300 Km135 kW (181ch)7 tonnes de charge utile200 kWh

Avantages pour les camions électriques

Réduction sur l’eurovignette

Les camions sans émission bénéficieront, à partir de mai 2023, d’une réduction de 50% sur l’eurovignette, soit une économie annuelle allant jusqu’à 25.000 euros par camion, selon les chiffres de PwC. S’ajoute à ceci une taxation kilométrique uniformisée pour le transport lourd, le Parlement européen a validé l’application d’une Eurovignette kilométrique sur le réseau transeuropéen de transport ( RTE-T) de l’UE. L’objectif : pénaliser les émissions carbonées et les pollueurs-payeurs.

Compensation pour le poids des batteries

L’Europe a répondu à l’objection selon laquelle le fret des e-trucks était nettement réduit en raison de la place prise par leurs batteries électriques. Les camions électriques peuvent peser 2.000 kilos de plus que les versions diesel. “Aujourd’hui, les batteries de camions pèsent encore de 4.000 à 6.000 kilos, mais cela diminue rapidement. D’ici à 2027, les camions électriques devraient avoir réduit à moins de 2.000 kilos leur différence de poids par rapport à leurs versions diesel, ce qui offrira donc même un avantage pour le transporteur.

L’installation de bornes pour les camions électriques

L’Association des Constructeur Européens d’Automobile (ACEA) réagit face au manque de solution de recharge et pour cela, elle a réalisé une étude afin d’identifier les zones stratégiques pour le déploiement d’infrastructure de recharge pour les poids lourds électriques. L’ACEA estime qu’il est nécessaire d’installer au moins 3000 bornes de recharges dédiées aux camions électriques d’ici fin 2027.


Questions fréquentes sur les camions électriques
 

Quel budget pour un camion électrique ?

Le prix à l’achat d’un camion électrique neuf dépend de plusieurs facteurs, notamment des constructeurs et des technologies utilisées. 

L’autonomie est un facteur clé pour les camions électriques, qui peuvent être utilisés pour de longs trajets et nécessitent donc une forte autonomie. Une autonomie plus importante nécessite des batteries plus importantes et représente donc un coût significatif. 

Tesla se positionne pour le moment en tant que leader du marché sur cet aspect avec le modèle Tesla Semi qui a une autonomie de 800 km, pour un coût d’environ 173 000€. Tandis que Thor trucks avec l’Et-one propose un véhicule avec une autonomie de 480 km pour un prix à partir de 143 000€ et D ZE  de Renault a quant à lui une autonomie de 200 km, pour un prix de 46 700€. 

Aujourd’hui le budget estimé pour un camion électrique est de 46 700 € hors taxe pour le modèle D ZE de Renault jusqu’à environ 357 000 $ pour le Nikola One, le nouveau constructeur de camion 100% électrique. 

Pourquoi utiliser des camions électriques dans le cadre des transports urbains ?

Tout d’abord, ils ne dégagent aucun gaz d’échappement, ce qui signifie que vous pouvez réellement améliorer la qualité de l’air, si vous faites le choix d’un camion électrique au lieu de camions équipés de moteurs à combustion. 

Deuxièmement, ils sont plus silencieux. La pollution sonore est un problème croissant dans les zones urbaines et les camions électriques contribuent à rendre les villes plus calmes. 

Enfin, la conduite d’un camion électrique est aisée dans le cadre de transports urbains classiques, comprenant de nombreux arrêts et démarrages. 

Quelle est l’autonomie des camions électriques ? 

Chaque camion électrique doit être adapté à son type de transport et à ses itinéraires spécifiques. La capacité des batteries est optimisée, afin de pouvoir recharger le camion lorsque vous n’en avez pas besoin et disposer d’un camion avec des batteries pleines lorsque vous en avez besoin. En moyenne, les modèles commercialisés offrent une autonomie allant jusqu’à 300 km lors d’un transport de distribution. Tesla, connu pour ses véhicules électriques tels que la Tesla Model 3, a annoncé son modèle de camion électrique qui devrait disposer d’une autonomie de 800 km. 

Les camions électriques peuvent-ils faire des choses que les autres camions ne peuvent pas ? 

Oui, ils le peuvent. Puisqu’ils ne dégagent aucun gaz d’échappement, il est possible de les conduire dans les terminaux couverts et dans les zones urbaines disposant d’une réglementation zéro émission. De plus, puisqu’ils sont plus silencieux, ils peuvent également être utilisés la nuit lorsque les niveaux de bruit sont limités.

A quoi ressemble la conduite d’un camion électrique ? 

Au volant, on dispose dès le démarrage d’un couple élevé et d’une puissance continue. Idéal pour les transports avec beaucoup d’arrêts et de démarrages. Le bruit et les vibrations dans la cabine sont beaucoup plus faibles. La conduite est vraiment souple et dépourvue de stress. Pour résumer, le fonctionnement plus silencieux et l’air plus pur améliorent l’environnement du chauffeur et des personnes dans la rue. 

En résumé

Le secteur des camions, étant identifié comme responsable de 22% du total des émissions de gaz à effet de serre du secteur des transports, est visé dans les politiques publiques liées à la transition énergétique. Les constructeurs se lancent alors dans la construction de modèles de camions électriques, de différentes tailles, pour tous les usages. L’avenir des camions électriques est donc prometteur et en passe de devenir commun à beaucoup de constructeurs et d’entreprises.