La voiture électrique est souvent vue comme une source de dépenses supplémentaires par rapport à une voiture thermique traditionnelle. Cette impression est surtout donnée par le prix d’achat des voitures électriques, aujourd’hui encore plus élevé que celui des voitures essence ou diesel. Les voitures électriques sont cependant source de nombreuses économies, autant lors de l’achat qu’à l’utilisation. 

Cet article détaille pour vous tous les types d’économie possibles grâce à la voiture électrique : 

  1. Les économies possibles lors de l’achat grâce aux subventions pour les voitures électriques
  2. Celles réalisables grâce aux subventions lors de l’installation d’une borne de recharge
  3. La diminution du coût du carburant par rapport aux voitures essences et diesel 
  4. La disparition des frais de stationnement et de parking
  5. La réduction du coût de l’entretien et d’assurance 
  6. Les économies spécifiques aux entreprises : TVS, déduction fiscale, carte grise, etc. 
  7. La diminution des dépenses à long-terme pour la société grâce à la réduction de la pollution atmosphérique

Peut-on réaliser des économies grâce à la voiture électrique quand on est un particulier ?

Des subventions pour diminuer le prix des voitures électriques et hybrides 

Le bonus écologique et la prime à la conversion pour une voiture 100% électrique
  • Un véhicule électrique coûte plus cher à l’achat qu’un véhicule thermique équivalent, mais les écarts se réduisent. Et avec le bonus écologique allant jusqu’à 7 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique neuf (dans la limite de 27% du prix d’acquisition du véhicule), l’écart de prix se réduit.
  • Cette aide peut se cumuler avec la prime de 3 000 euros pour le remplacement d’un ancien véhicule (véhicule diesel immatriculé avant 2001 ou essence immatriculé avant 1997). Dans ce cas, le montant total de l’aide atteint 10 000 euros.
  • Ces aides à l’achat sont conditionnées au revenu fiscal de l’acquéreur et au prix du véhicule, retrouvez tous les détails dans notre article sur le plan de relance.
Subventions pour une voiture hybride rechargeable

Les voitures hybrides rechargeables avaient été sorties des subventions en janvier 2018. De juin à décembre 2020, elles bénéficient de nouveau d’un bonus écologique de 2 000 €, grâce au plan de relance de la filière automobile. 

Subventions pour un scooter ou une moto électrique
  • Les acquéreurs peuvent bénéficier de 250 euros de prime par kWh embarqué dans une limite de 900 euros ou 27% du prix d’acquisition.
  • Les véhicules circulant avec une batterie au plomb ou disposant d’un moteur d’une puissance de moins de 3 kW sont cependant exclus du dispositif.

 

Des subventions pour l’installation de la borne de recharge

  • Lorsque la borne de recharge est installée dans un lieu d’habitation de plus de 2 ans, un particulier bénéficie d’un crédit d’impôt de 300€. Il suffit d’être propriétaire du logement et que cela soit sa résidence principale.
  • Par ailleurs, l’installation d’une infrastructure de recharge faisant partie des travaux de rénovation énergétique des bâtiments de plus de 2 ans, l’installateur peut appliquer une TVA à 5.5% sur la fourniture et l’installation du matériel. Cela entraine une belle réduction sur la facture finale par rapport au taux standard de TVA à 20%.
  • Pour les particuliers habitant en copropriété, ce crédit d’impôt est cumulable avec l’aide ADVENIR qui finance 50% du coût de la fourniture et de l’installation du dispositif de recharge, avec un plafonnement à 600€ pouvant être porté à 960€ si l’installation intègre un dispositif de pilotage énergétique de la recharge.

Au total, les particuliers peuvent facilement bénéficier d’une réduction de 1 260€ sur leur facture pour l’installation d’une borne de recharge. L’installateur doit posséder une qualification avec mention IRVEobligatoire pour installer des bornes de recharge. 

> Toutes les subventions pour l’installation d’une borne de recharge

 

Des économies majeures sur le carburant 

Le coût de l’énergie pour un véhicule électrique est naturellement beaucoup plus faible que pour un véhicule thermique équivalent. Les économies dépendent du type de véhicule et de la manière dont celui-ci est utilisé, mais en moyenne, l’électricité coûte 4 à 5 fois moins cher que l’essence. Sur ce volet, l’avantage économique sera donc d’autant plus important que le véhicule roule beaucoup. Notre simulateur vous aide à estimer vos économies, il est disponible ici !

En moyenne, rouler 100 km en électrique coûte 2€ d’électricité, alors que 100 km avec une voiture essence coûte de l’ordre de 8€ en carburant. Si vous roulez 15 000km par an, cela représente déjà une économie de 600€ par an!

Si les détracteurs des voitures électriques mettent souvent en avant les tarifs importants de certains réseaux de recharge rapide sur autoroute, qui se rapprochent du prix d’un plein d’essence, il est important de savoir que de nombreuses bornes sont mises à disposition gratuitement ! Avez-vous déjà vu une station essence gratuite ?

 

Des économies importantes sur les frais de stationnement  

Le plus en plus de villes mettent en place des politiques pour favoriser le développement de la mobilité électrique et rendent ainsi le stationnement gratuit pour les voitures électriques. A Paris par exemple, les voitures basses émissions ne paient pas de droit de stationnement, et n’ont même pas besoin de prendre de ticket à l’horodateur. Une économie de temps et d’argent !

 

Des économies sur l’entretien pour les voitures 100% électriques 

Une motorisation électrique est beaucoup plus simple qu’une motorisation thermique, l’entretien d’un véhicule électrique coûte donc naturellement moins cher que pour un véhicule thermique équivalent.
 
Alors qu’un moteur à combustion compte plusieurs milliers de pièces, un moteur électrique n’est composé que d’une dizaine de pièces. Le risque de défaillance est donc nettement diminué. Idem, une voiture électrique n’a pas de boîte de vitesse comme une voiture thermique. 
 
Les voitures hybrides rechargeables son dotées d’un moteur électrique et d’un moteur essence, cette remarque ne s’applique pas pour elles. 
 

L’assurance d’une voiture électrique moins chère qu’une voiture essence ou diesel ?

Etant donné que les véhicules 100% électriques parcourent en moyenne moins de kilomètres que les véhicules thermiques, leur sinistralité est plus faible, ce qui explique que l’assurance pour un véhicule électrique est jusqu’à 10% moins chère, et ce malgré des garanties spécifiques comme le remorquage du véhicule jusqu’à une station de recharge adaptée.
 
En conclusion, la combinaison de ces différents paramètres rend le véhicule électrique économiquement avantageux. Et avec la baisse progressive du prix des véhicules, l’attractivité du véhicule électrique ne va faire que se renforcer !

 

SIMULEZ VOS ECONOMIES

Simulez maintenant vos économies sur le coût de l'énergie avec notre outil !

Evaluez vos économies

Quelle est la rentabilité des voitures électriques pour les entreprises ?

Au-delà des points listés ci-dessus qui restent valables pour une entreprise, le véhicule électrique présente quelques avantages supplémentaires pour les entreprises.

Des économies grâce à l’exonération de la taxe sur les véhicules de société (TVS)

Les véhicules électriques et hybrides rechargeables « extended range » sont exonérés de TVS. Les véhicules hybrides rechargeables classiques émettant moins de 110g de CO2 par kilomètre sont exonérés de TVS pendant 2 ans. Cela peut représenter une économie de plusieurs milliers d’euros par an et par véhicule pour une entreprise.

 

Déduction fiscale de l’amortissement des véhicules électriques

Jusqu’en 2016, un plafond unique de déduction fiscale de 18 300 € s’appliquait aux véhicules émettant moins de 200 g de CO2 par kilomètre. Ce plafond désavantageait les véhicules propres dont le prix d’achat est encore supérieur à celui des véhicules thermiques équivalents (souvent supérieur à 20 000 euros).

A présent, ce plafond dépend du niveau d’émission des véhicules.

  • 30 000 € pour les véhicules émettant moins de 20 g de CO2 par kilomètre (les véhicules électriques)
  • 20 300 € pour les véhicules émettant entre 20 et 59 g de CO2 par kilomètre (typiquement les véhicules hybrides rechargeables)
  • 18 300 € pour les véhicules émettant entre 60 et 155 g de CO2/km
  • 9 900 € pour les véhicules émettant plus de 150 g de CO2/km. Ce seuil passera à 140 g en 2019, puis 135g en 2020 et 130g en 2012.

 

Taxe sur la carte grise

Selon leur région d’implantation, les entreprises peuvent bénéficier d’une exonération partielle ou totale de taxe sur la carte grise.

 

Des économies à long-terme pour tous grâce à la voiture électrique ?

Au-delà des économies visibles sur son propre compte en banque à la fin du mois, la voiture électrique peut générer des économies pour tous à long-terme grâce à ses effets positifs sur la qualité de l’air et la protection de l’environnement. 

En 2019, le transport routier a représenté de l’ordre de 12%, de 54% et de 40% des émissions moyennes métropolitaines respectivement de particules fines PM2,5, d’oxydes d’azote (NOx) et de carbone suie (source). La pollution atmosphérique engendrée par les transports routiers représente un coût important pour la société. 

L’impact de la pollution atmosphérique sur la santé, source de dépenses de santé publique

La pollution de l’air par les véhicules thermiques peut être mise en lien avec l’augmentation depuis plusieurs décennies des maladies allergiques, notamment les dermatites atopiques, les rhinites allergiques et l’asthme. (Source : Académie de Médecine) Les particuliers diesel, qui représentent 40% des pollutions atmosphériques en ville, sont issue des moteurs diesels. Leur taille extrêmement faible leur permet de facilement se loger dans les compartiment alvéolaire des poumons où elles peuvent séjourner pendant plusieurs mois.

L’INSEE a notamment publié une étude sur le lien entre les pics d’émissions polluantes du transport routier et l’augmentation des admissions aux urgences pour des maladies respiratoires. 

Au total, les particules fines et l’ozone, deux des principaux polluants atmosphériques, sont à l’origine de 42 000 à 45 000 décès prématurés par an en France. Des impacts sur la santé des citoyens qui se répercute sur les dépenses de santé !

Le coût de la pollution de l’air en France 

La pollution de l’air a d’autres impacts économiques : il est par exemple estimé que le rendement du blé en région parisienne est réduit en moyenne de 10 % par rapport à une région non polluée, sous l’effet de la pollution à l’ozone (source).

A l’échelle nationale, la pollution de l’air représente au total un coût de 101,3 milliards d’euros par an pour la France, soit plus de 1500 euros par an par Français.  

Passer à la voiture électrique est un moyen de réduire la pollution atmosphérique, d’autant plus si la voiture est rechargée grâce à de l’électricité d’origine renouvelable. L’électricité produite grâce aux éoliennes, aux barrages hydroélectrique et aux panneaux solaires est en effet source de très peu d’émissions polluantes. 

 

CONSEILS DE GURU

Le choix de la bonne solution de recharge participera grandement aux économies futures que vous effectuerez.
Nos experts sauront vous guider et optimiser les aides auxquelles vous avez droit en fonction de votre besoin et de votre situation !