Pour un particulier

Sur l’achat du Véhicule

(i) Pour une voiture électrique
  • Un véhicule électrique coûte plus cher à l’achat qu’un véhicule thermique équivalent, mais les écarts se réduisent. Et avec le bonus écologique de 6 000 euros pour l’achat d’un véhicule électrique neuf (dans la limite de 27% du prix d’acquisition du véhicule), l’écart de prix se réduit.
  • Cette aide peut se cumuler avec la prime de 2 500 euros pour le remplacement d’un ancien véhicule (véhicule diesel immatriculé avant 2001 ou essence immatriculé avant 1997). Dans ce cas, le montant total de l’aide atteint 8 500 euros.

A noter : Depuis le 1 er janvier 2018, les véhicules hybrides rechargeables ne bénéficient plus du bonus écologique.

(ii) Pour un Scooter ou une moto électrique
  • Les acquéreurs peuvent bénéficier de 250 euros de prime par kWh embarqué dans une limite de 900 euros ou 27% du prix d’acquisition.
  • Les véhicules circulant avec une batterie au plomb ou disposant d’un moteur d’une puissance de moins de 3 kW sont cependant exclus du dispositif.

 

Sur l’installation de la borne de recharge

  • Certains constructeurs incluent la fourniture du dispositif de recharge dans le prix de vente ou dans le loyer du véhicule. D’autres subventionnent le point de charge à hauteur d’un certain montant.
  • Lorsque la borne de recharge est installée dans un lieu d’habitation de plus de 2 ans, le particulier bénéficie d’un crédit d’impôt de 30% sur le matériel installé. En 2019, ce crédit d’impôt sera remplacé par une prime permettant aux particuliers de bénéficier immédiatement de l’avantage.
  • Par ailleurs, l’installation d’une infrastructure de recharge faisant partie des travaux de rénovation énergétique des bâtiments de plus de 2 ans, l’installateur peut appliquer une TVA à 5.5% sur la fourniture et l’installation du matériel.
  • Pour les particuliers habitant en copropriété, ce crédit d’impôt est cumulable avec l’aide ADVENIR qui finance 50% du coût de la fourniture et de l’installation du dispositif de recharge, avec un plafonnement à 600€ pouvant être porté à 960€ si l’installation intègre un dispositif de pilotage énergétique de la recharge.

 

Sur le coût de l’énergie

Le coût de l’énergie pour un véhicule électrique est naturellement beaucoup plus faible que pour un véhicule thermique équivalent. Les économies dépendent du type de véhicule et de la manière dont celui-ci est utilisé, mais en moyenne, l’électricité coûte 4 à 5 fois moins cher que l’essence. Sur ce volet, l’avantage économique sera donc d’autant plus important que le véhicule roule beaucoup.

 

Entretien et assurance

Une motorisation électrique est beaucoup plus simple qu’une motorisation thermique. L’entretien d’un véhicule électrique coûte donc naturellement moins cher que pour un véhicule thermique équivalent.
La combinaison de ces différents paramètres rend le véhicule électrique économiquement pertinent dans plusieurs cas. Et avec la baisse progressive du prix des véhicules, l’attractivité du véhicule électrique ne va faire que se renforcer !

SIMULEZ VOS ECONOMIES

Simulez maintenant vos économies sur le coût de l'énergie avec notre outil !

Evaluez vos économies

Pour une entreprise

Au-delà des points listés ci-dessus qui restent valables pour une entreprise, le véhicule électrique présente quelques avantages supplémentaires pour les entreprises.

Taxe sur les véhicules de société (TVS)

Les véhicules électriques et hybrides rechargeables « extended range » sont exonérés de TVS. Les véhicules hybrides rechargeables classiques émettant moins de 110g de CO2 par kilomètre sont exonérés de TVS pendant 2 ans. Cela peut représenter une économie de plusieurs milliers d’euros par an et par véhicule pour une entreprise.

Déduction fiscale de l’amortissement des véhicules électriques

Jusqu’en 2016, un plafond unique de déduction fiscale de 18 300 € s’appliquait aux véhicules émettant moins de 200 g de CO2 par kilomètre. Ce plafond désavantageait les véhicules propres dont le prix d’achat est encore supérieur à celui des véhicules thermiques équivalents (souvent supérieur à 20 000 euros).

A présent, ce plafond dépend du niveau d’émission des véhicules.

  • 30 000 € pour les véhicules émettant moins de 20 g de CO2 par kilomètre (les véhicules électriques)
  • 20 300 € pour les véhicules émettant entre 20 et 59 g de CO2 par kilomètre (typiquement les véhicules hybrides rechargeables)
  • 18 300 € pour les véhicules émettant entre 60 et 155 g de CO2/km
  • 9 900 € pour les véhicules émettant plus de 150 g de CO2/km. Ce seuil passera à 140 g en 2019, puis 135g en 2020 et 130g en 2012.

 

Taxe sur la carte grise

Selon leur région d’implantation, les entreprises peuvent bénéficier d’une exonération partielle ou totale de taxe sur la carte grise.
Grâce à tous ces avantages, le véhicule électrique est économiquement pertinent pour une entreprise dans beaucoup de cas. Et au-delà des économies qu’il peut générer, le véhicule électrique contribue évidemment aux efforts des entreprises en matière de Responsabilité Sociale et Environnementale.

 

CONSEILS DE GURU

Le choix de la bonne solution de recharge participera grandement aux économies futures que vous effectuerez.
Nos experts sauront vous guider et optimiser les aides auxquelles vous avez droit en fonction de votre besoin et de votre situation !